JACOB Maurice, Henri

Numéro matricule du recrutement : 2099

ETAT CIVIL
Né le 16 avril 1888, à Noisy-le-Roi, canton de Marly-le-Roi, département de Seine-et-Oise, résident à Noisy-le-Roi, canton de Marly-le-Roi, département de Seine-et-Oise, profession de maçon. Fils d’Auguste, Henri et de Tellique, Louise, Augustine, domiciliés à Noisy-le-Roi, canton de Marly-le-Roi, département de Seine-et-Oise.

SIGNALEMENT
Cheveux et sourcils châtain clair, yeux gris, front ordinaire, nez moyen, bouche moyenne, menton rond, visage rond.
Taille : 1 mètre 64 cent.
Degré d’instruction générale : 2

DÉCISION DU CONSEIL DE RÉVISION
Classé dans la 1ère partie de la liste en 1909. Bon pour le service armé. SOUTIEN DE FAMILLE.

DÉTAIL DES SERVICES ET MUTATIONS DIVERSES
Inscrit sous le n°53 de la liste du canton de Marly-le-Roi. Incorporé le 8 octobre 1909 au 132e Régiment d’Infanterie et immatriculé sous le n°2702. Arrivé au corps et soldat de 2ème classe le dit jour. Certificat de bonne conduite « accordé » Envoyé dans la disponibilité le 24 septembre 1911. Passé dans la réserve de l’armée active le 1er octobre 1911. Rappelé à l’activité par décret de mobilisation générale du 1er août 1914. Arrivé le 3 août 1914 au 21e Régiment d’Infanterie Coloniale. Parti aux armées de 7 août 1914. Évacué blessée à Massiges le 21 septembre 1915. Rentré au dépôt du 21e Régiment d’Infanterie Coloniale le 11 novembre 1915. Inapte un mois décision de la 3e Commission de Réforme de la Seine dans sa séance du 19 novembre 1915. Parti aux armées le 5 janvier 1916. Tué à l’ennemi le 6 mai 1917 à Vauxaillon. Avis Ministériel 1878a. du 4 juin 1917. Rayé des contrôles le 7 mai 1917.

CORPS D’AFFECTATION
132e Régiment d’infanterie
Régiment d’infanterie d’Evreux-Paris
212e Régiment d’infanterie Coloniale

CAMPAGNES : Contre l’Allemagne du 2 août 1914 au 6 mai 1917.

BLESSURES, ACTIONS D’ECLAT, DECORATIONS, ETC
Blessé le 25 septembre 1915 à Massiges. Petit seton jambe droite par éclat d’obus.

Citations : Cité à la pension du 21e Cerl OR. 25 du 20 mai 1917. « Excellent soldat tombé glorieusement le 6 mai 1917 en marchant bravement à l’assaut d’une position fortifié allemande. ». Décorations : Croix de guerre. Journal Officiel du 31 janvier 1920, médaille militaire.

Source : archives départementales des Yvelines, Cote : 1R/RM 401

press to zoom
1/1