top of page

Item List

Test

BERNARD François

Numéro matricule du recrutement : 134
Classe de mobilisation : 1894

ETAT CIVIL
Né le 21 septembre 1876 à Binges, canton de Pontailler-sur-Saône, département de la Côte-d’Or, résidant à Arc-sur-Tille, canton de Dijon-Est, département de la Côte-d’Or, profession de boulanger fils de Nicolas et de Désogère Catherine, domiciliés à Arc-sur-Tille, canton de Dijon-Est, département de la Côte-d’Or. 
N°65 de tirage dans le canton de Dijon-Est. 

DECISION DU CONSEIL DE REVISION ET MOTIFS
Engagé volontaire. 
Compris dans la 4e partie de la liste du recrutement cantonal. 

SIGNALEMENT 
Cheveux et sourcils noirs, yeux bruns, front découvert, nez moyen, bouche moyenne, menton à fossette, visage ovale.
Taille : 1 m. 64

Degré d’instruction : générale (1) : 3

DETAIL DES SERVICES ET MUTATIONS DIVERSES
Engagé volontaire pour trois ans à Dijon le 8 octobre 1895 pour le 85e régiment d’infanterie. Arrivé au corps le 9 octobre 1895 numéro ministériel 5379. 
Soldat de 2e classe le dit jour. 
Caporal le 12 octobre 1896. 
Sergent le 16 novembre 1897.
Sergent fourrier le 1er juillet 1898. 
Rengagé pour trois ans à Nevers le 19 août 1918, à compter du 8 octobre 1898, dans les conditions de la loi du 6 février 1897. 
Sergent le 15 janvier 1900. 
Passé dans la réserve de l’armée active le 8 octobre 1901. 
A reçu un certificat de bonne conduite. 
A contracté un rengagement de deux ans à Dijon le 18 février 1902 pour le 4e régiment d’infanterie coloniale. 
Arrivé au corps et soldat de 1ere classe, le 19 février 1902. Numéro ministériel II 16336. 
Caporal le 24 août 1902. Rengagé pour deux ans le 3 janvier 1903 à compter du 18 février 1904. Sergent le 1er février 1903. Sergent-fourrier, le 6 février 1903. Passé au 1er Régiment de Tirailleurs Sénégalais, le 1er mai 1903. Sergent le 1er mai 1903. Admis aux bénéfices de la loi du 18 mars 1884 à compter du 1er août 1903. Sergent-fourrier, le 24 juin 1904. Passé au 5e Régiment d’infanterie coloniale le 19 août 1904. Sergent le 19 août 1904. Sergent-fourrier le 29 novembre 1904. Rengagé pour trois ans le 13 mars 1905 à compter du 18 février 1906. Sergent-majeur le 1er avril 1905 passé au 11e régiment d’infanterie coloniale le 5 septembre 1905. Passé au 6e Régiment d’infanterie coloniale le 12 février 1907. Rengagé le 18 mars 1908 pour deux ans à compter du 18 février 1909. Passé au 4e régiment de tirailleurs sénégalais le 10 avril 1908 (décision ministérielle du 12 mars 1908). Autorisé à prolonger de 3 mois son séjour à la colonie (décision du général commandant supérieur du 21 août 1909). Commissionné le 11 mars 1910 pour compter du 18 février 1911. Passé au 5e régiment d’infanterie coloniale le 11 juillet 1910. Adjudant le 1er août 1910. Passé au 4e régiment de tirailleurs sénégalais le 30 mars 1911. Passé au 5e régiment d’infanterie coloniale le 12 juin 1913. Passé au 2e régiment d’infanterie coloniale le 7 novembre 1913. Tué à l’ennemi le 17 novembre 1914 au bois de la Gruerie. 
Rayé des contrôles le 18 novembre 1914. 

Décorations : a reçu la médaille coloniale avec agrafe « Afrique occidentale française ».

Campagne : Haut Dahomey (en guerre) du 3 mai au 31 décembre 1903. Haut Dahomey, du 1er janvier au 2 avril 1904. Dahomey, du 3 avril au 19 avril 1904.
Sénégal, du 20 avril au 28 août 1904.
Cochinchine, du 5 septembre 1904 au 14 mars 1907.
Afrique occidentale française, du 10 avril 1908 au 19 juillet 1910. 
Côte d’Ivoire, du 30 mars 1911 au 20 juin 1913.
Contre l’Allemagne, du 2 août 1914 au 17 novembre 1917. 

Source : Archives départementales de la Côte-d'Or, classe : 1896, cote : R 2361 - Vue 233/844

BINET Albert

bottom of page